Voyages

Mars 2007, voyage en Guyane avec pour objectif... assister au lancement d'une fusée Ariane 5

Après 2 reports, ce voyage d'une durée de 10 jours s'est finalement parfaitement déroulé. Nous avons bénéficié d'un temps magnifique qui nous a permis de visiter cette magnifique région. La visite des vestiges du bagne aux Iles du Salut ainsi qu'à Saint-Laurent-du-Maroni, plusieurs excursions en pirogues de jour comme de nuit pour observer de nombreux oiseaux, des singes et des caïmans, des ballades en forêts amazonienne pour découvrir la richesse de la flore, des rencontres avec des populations amérindiennes faisaient aussi partie du programme.
Des survols de Kourou, des Iles du Salut, du barrage du Petit Saut, de la région de Ouanari, de Régina et des marais de Kaw en avion privé ont été très appréciés. En outre, j'ai eu le privilège de pouvoir effectuer une partie du vol ainsi que l'atterrissage à Cayenne dans le cockpit de l'airbus A340 d'Air France.

Le point culminant de ce voyage était de pouvoir assister au lancement de la fusée Ariane 5. Prévu initialement le 10 mars à 19h25 heure de Kourou, le compte à rebours est resté bloqué à H-7 minutes et le lancement a dû être reporté au lendemain à cause d'un petit problème technique et ceci au grand désespoir de tout le monde.
Le lendemain, dimanche 11 mars, nous étions évidemment tous prêts à l'heure H pour assister à ce lancement. Le haut-parleur égrène les secondes 5, 4, 3, 2, 1, 0 allumage moteur Vulcain et 7 secondes plus tard allumage des booster. Et là, une vision extraordinaire s'offre à nos yeux, une lumière blanche orangée illumine toute la région. Puis cette lumière intense s'éléve d'abord lentement et accèlère rapidement. Après 3 secondes, elle disparait dans un gros nuage pendand 3 à 4 secondes pour réaparaître en prenant la direction de l'est. C'est à ce moment que le bruit commencer à arriver vers nous, car étant situé à environ 12km du site de lancement il a fallu au bruit environ 35 secondes pour arriver vers nous. Et c'est là qu l'on se rend compte de la puissance dégagée par Ariane, car nous avons ressentis les vibrations basses fréquences jusque dans notre corps. Bénéficiant d'un ciel dégagé nous avons même pu suivre la montée d'Ariane jusqu'à la séparation des 2 booster. Maintenant il ne reste dans le ciel que la traînée occasionnée par le passage de la fusée. Nous repartons du site d'observation tous contents et soulagés d'avoir vu le lancement.
Deux jours plus tard, nous avons encore visité le Centre Spatial Guyanais en approchant les divers sites de lancements et les bâtiments d'assemblages d'Ariane.

Pour tous ceux qui hésitent à visiter ce pays (cette région fait partie de la France) vous pouvez y aller sans crainte. Les habitants sont sympathiques, la nourriture excellente et le dépaysement est garanti car pas trop touristique. Si vous désirez des renseignements plus détaillés, vous pouvez sans autre me contacter.

Ce voyage restera certainement l'un de mes meilleurs souvenirs parmis mes nombreux voyages dans le monde.